Comment se certifier Fairtrade quand on est une marque textile ?

Comment se certifier Fairtrade quand on est une marque textile ?

En cette nouvelle semaine du commerce équitable, nous souhaitions apporter aussi notre petite pierre à l’édifice… Car chaque petit geste, action compte. Notre rêve serait évidemment qu’un maximum de marques de textile se certifient Fairtrade, car c’est pour nous une norme non négociable de payer dignement (et même au-delà) les personnes qui travaillent et apportent un réel savoir-faire. Nous sommes tous des êtres humains et chaque personne a le droit de vivre dans de bonnes conditions. Que ce soit le jour ou la nuit ! C’est notre mission et nous n’y dérogerons pas ! Après, cette petite introduction nécessaire… Commençons par le début !

La certification Fairtrade c’est quoi exactement ?

Fairtrade (ancien Max Havelaar) est un des labels de commerce équitable le plus international et certainement le plus connu. Tout le monde connaît le logo avec le petit bonhomme noir/vert/bleu sur le café et le chocolat Fairtrade par exemple. Originairement LE label de commerce équitable pour tout ce qui concerne la nourriture, C’est aujourd’hui le seul label de commerce équitable qui certifie aussi le coton.

Est-ce qu’un produit dit Fair Trade (Commerce Equitable) veux dire qu’il est certifié Fairtrade ?

Un produit Fair Trade (Commerce Equitable) ne veut pas dire qu’il est certifié Fairtrade. Fairtrade (en un mot) est un label déposé par Fairtrade International et qui certifie, via un organisme de contrôle nommé FLO-CERT, que tous les acteurs de la chaîne de valeur sont certifiés Fairtrade. Toutefois il existe aussi d’autre labels de commerce équitable, mais qui ne travaillent pas avec le coton.

Que veut dire la certification coton Fairtrade pour une marque de linge de lit ou de textile en général ?

Lorsqu’une marque de textile décide de se certifier Fairtrade, il faut qu’elle montre patte blanche, c’est-à-dire décortiquer ses produits et toute sa chaîne d’approvisionnement pour pouvoir remonter la filière jusqu’aux agriculteurs qui ont cultivé le coton équitable utilisé dans ses vêtements, ou autre linge de maison, par exemple. Tout est vérifié lors d’audits réalisés par Fairtrade directement qui vous donnera, ou pas, son label en fonction du respect de leurs normes imposées. Dans notre cas, pour Kalani, ce processus a été assez simple étant donné que nous sommes une des rares marques textiles dans le monde à acheter son coton brut directement à la coopérative et savoir donc précisément qui l’a produit, où et à quel prix et avec quels impacts.

Comment se passe un audit de certification Fairtrade ?

On vous parle de notre expérience, mais en toute logique, ça se passe de la même façon pour toutes les marques et entreprises. Un auditeur vient contrôler nos bureaux et notre entrepôt et analyse les produits, les flux de marchandises mais aussi les valeurs, la communication et toutes nos actions. L’auditeur va contrôler aussi que toute notre chaîne d’approvisionnement est certifiée (agriculteurs, coopérative de coton bio, unité d’égrenage, filature, usine tissage, usines de teinture, usines de confection et l’entrepôt de logistique), ce contrôle est essentiel pour garantir que la quantité de coton Fairtrade vendu corresponde à la quantité officiellement vendue par les producteurs et, de ce fait, éviter les fraudes. FLO-Cert vérifie aussi bien entendu que nos agriculteurs sont bien payés au prix du coton bio + le Fairtrade Premium fixé par Fairtrade International, même si dans notre cas nous achetons notre coton 13,5% au-dessus encore que le Fairtrade Premium. Nous sommes aussi contrôlé sur les volumes et valeurs de ventes pour calculer les royalties que nous reversons à Fairtrade Belgium. La façon dont nous communiquons est également vérifiée, l’utilisation des logos et les messages doivent être cohérents avec la démarche. Nous sommes en contact régulier avec Fairtrade, pour leur apporter du contenu, valider les nôtres et nous nous aidons mutuellement. Ce n’est donc pas juste un logo sur des supports de communication, mais aussi un travail d’équipe et c’est bien normal, quand on travaille sur l’aspect communautaire et humain. Ce qui compte c’est augmenter l’engagement pour que tout le monde paie mieux les agriculteurs. Et c’est valable aussi bien pour nos agriculteurs européens que pour ceux du monde.

Combien coûte une certification Fairtrade ?

On en vient à la question, du budget. Car oui, se certifier Fairtrade a un coût et pas uniquement celui plus évident du coût d’achat plus élevé du coton brut. Une certification Fairtrade coûte entre 500€ et plusieurs milliers d’euros par an en fonction de la taille de l’entreprise. Ce budget comprend tant la certification que ce qu’il faut faire autour de sa mise en place. Les labels sur les produits, la communication en général, les validations, les audits… En fonction du nombre de produits, de supports de communication, de personnes qui travaillent dans l’entreprise, cela peut donc varier. À ce coût il faut ajouter les royalties sur chaque produit vendu. En effet, pour chaque produit vendu, un certain pourcentage de presque 2% est aussi reversé à Fairtrade Belgium. Cela permet aussi à Fairtrade de développer son travail sur le terrain (information et formation) et d’étendre ses actions de sensibilisation, d’engagement des consommateurs et de communication. Un budget qui en vaut la peine quand on sait le travail parfois de titan que ça peut représenter et le chemin qu’il reste encore à parcourir dans le monde …

Fairtrade pour du linge de maison comment ça marche ?

Dans notre cas, 100% du coton bio utilisé par Kalani est du coton certifié Fairtrade. Cela signifie que pour chaque kilo de coton acheté par Kalani pour fabriquer son linge de maison, les agriculteurs qui l’ont cultivé ont été payé au minimum le prix Fairtrade Premium fixé par Fairtrade international. Ce Fairtrade Premium (surcoût par rapport au cours du coton fixé par la bourse de New York) est calculé chaque année par Fairtrade International, mais il n’est à nos yeux pas assez élevé, et pas assez souvent révisé. C’est pour cette raison que nous payons plus que le Fairtrade Premium.

Et parce que nous souhaitons faire les choses encore mieux…

Comme nous l’avons déjà expliqué dans d’autres articles… Kalani fait partie d’un coalition regroupant d’autres petites et moyennes marques européennes, américaines, japonaises et australiennes. Grâce à notre association, nous collaborons et achetons tout notre coton dans la même coopérative. Cela permet à la coopérative de ne pas être dépendante d’une grosse marque qui pourrait à tout moment changer de source. Cela permet aussi un flux régulier de commandes. C’est donc plus rassurant et plus durable pour tous. Ce système est assez unique… Et pour le moment, il fait plutôt bien ses preuves. Aussi, pour aller encore plus loin, nous avons collectivement décidé avec la coopérative de payer notre coton 13,5% au-dessus du Fairtrade Premium officiel.

Une évidence pour nous, et de la transparence pour vous !

Kalani a décidé de se certifier Fairtrade bien avant d’avoir acheté ou vendu le moindre produit. Le choix était évident, car c’était la seule façon de pouvoir communiquer de façon claire et transparente sur notre travail de terrain avec les agriculteurs qui cultivent notre beau coton et sur le fait qu’ils sont rémunérés correctement et dignement, même si notre objectif reste de continuer à augmenter leur rémunération au fur et à mesure. D’autre part ce choix était aussi une façon de faire comprendre au marché, à nos chers clients, nos concurrents, et toutes les personnes que nous croisons online ou lors d’évènements que c’est possible aujourd’hui de faire du linge de lit haut de gamme, merveilleusement confortable, durable et enfin abordable.

Le tout en respectant :

• l’environnement (coton et produit certifiés bio GOTS),

• les personnes (coton Faitrade),

• les animaux (produits approuvés Vegan par PETA).

Nous militons et défendons ces valeurs dans lesquelles nous croyons, mais nous soutenons aussi Fairtrade Belgium et Fairtrade International pour leur travail de conscientisation de l’opinion public, des gouvernements et des institutions internationales dans cette démarche.

C’est donc aussi là que va une partie de votre argent lorsque vous achetez vos produits Kalani… et ce, en toute transparence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez 10% de réduction sur une commande.

Vérifiez votre courrier indésirable !