Bienvenue sur notre nouvel e-store ! si vous rencontrez un problème de connexion à votre compte ou de navigation, merci de nous contacter ici!

Comment combattre les allergies aux acariens dans votre chambre ?

Comment combattre les allergies aux acariens dans votre chambre ?

Alerte aux acariens ! Si vous êtes allergique ou sensible aux acariens, ce blogpost risque de vous plaire. En effet, saviez-vous qu’il est possible, grâce à quelques techniques simples, de combattre ces organismes microscopiques qui peuvent nous rendre la vie dure et inconfortable ?
Comme une bonne nuit de sommeil prépare à une bonne journée, on vous explique dans cet article comment lutter contre les acariens dans votre chambre à coucher.

Commençons par le début… Un acarien c’est quoi exactement ?

Ça risque de faire peur à certain.e.s… et avoir encore plus envie de s’en débarrasser… Les acariens font partie de la famille des arachnides… oui oui, la même famille que les araignées…

Heureusement dans un sens, ces micro-bêtes à 8 pattes sont invisibles à l’œil nu et ont une durée de vie de seulement quelques semaines. Par contre, elles se reproduisent à la vitesse de l’éclair… (on peut les comprendre, un lit bien chaud et douillet, ça peut aider à la reproduction ). Cela dit, elles se reproduisent partout tant qu’il fait chaud et humide et dans la poussière de préférence. Donc autant vous dire qu’un bon coup de ménage régulier pour empêcher la poussière de s’accumuler, vous aidera à limiter cette prolifération.

Mais pourquoi apprécient-ils surtout notre lit ?

Les acariens ne piquent pas, ne mordent pas mais se nourrissent de microparticules de peau morte, de cheveux que l’on perd chaque jour et chaque nuit, de poils d’animaux, de pollens et de moisissures. Ils adorent donc surtout les lits (jusqu’à 2 millions d’acariens sur un matelas). Cela dit, on les retrouve aussi dans les autres textiles de maison : rideaux, tapis, canapés, peluches, plaids, chaises en tissu, moquettes, etc…

Qu’est-ce qui nous rend allergique aux acariens ?

Avec une durée de vies de 4 à 6 semaines, ce sont les cadavres et les déjections des acariens qui sont allergènes, il faut donc prendre le problème au sérieux.

10 % de la population en est allergique. Plus précisément entre 5 à 15% en fonction de pays. Ce sont les enfants, à partir de 8 ans, qui sont les plus sensibles, ensuite en grandissant leur système respiratoire s’adaptera mieux. Mais les statistiques sont encore plus alarmantes car presque 45% des allergies sont stimulées par les acariens, ce qui en fait la deuxième source d’allergie après les pollens.

Les symptômes d’une allergie aux acariens peuvent se présenter comme l’asthme, la toux non expliquée, eczéma, démangeaisons, éternuements, rhumes, rhinites, sinusites, yeux rouges et qui pleurent sans raison, mal de tête, difficultés respiratoires, mais aussi des sueurs nocturnes exagérées….

Même si les allergies sont souvent plus fortes en automne et en hiver dû au manque d’aération dans les maisons, il est important de les combattre toute l’année.

Allergie Allergie

Alors, comment lutter contre les acariens ?

Il existe toute une série de techniques et de pratiques pour les combattre. Allant de l’aménagement intérieur à simplement augmenter la fréquence des machines à laver et à faire blinquer son chez soi le plus efficacement possible.

Si vous êtes sensible ou allergique, voici 15 astuces et conseils pour vivre plus sainement et pour (encore) mieux dormir :

  • Dans la chambre :
    • Choisir son sommier : un sommier à lattes plutôt qu’à ressorts
    • Choisir son matelas : Un matelas en latex naturel sera moins propice aux acariens qu’un matelas en laine. Si vous optez pour un matelas avec une housse médical anti-acarien, veillez à nettoyer cette housse régulièrement.
    • Aspirer son matelas tous les trimestres, ou toutes les semaines pour les personnes très allergiques
    • Changer et laver son linge de lit toutes les semaines
    • Choisir et nettoyer ses couettes, duvets et oreillers : nous sommes particulièrement fervent des matières naturelles, toutefois pour les personnes qui sont vraiment allergiques aux acariens, il est conseillé d’opter pour des matières synthétiques pour la garniture des vos oreillers, duvets et couettes, les secouer toutes les semaines et de les laver minimum une fois par trimestre à 60°C également.
    • Laisser son lit ouvert la journée : surtout si on transpire la nuit pour laisser le matelas éliminer l’humidité excessive.
    • Ne pas se changer dans la chambre : On se change de préférence dans la salle de bain pour éviter de faire tomber toutes les microparticules de peau et donner de quoi faire un bon festin à ces petites bêtes dans la chambre.
    • Aérer et avoir la bonne température et taux d’humidité dans la chambre : ouvrir les fenêtres 15 minutes par jour est idéal et garder une température entre 18-19°C. Il est recommandé de dormir dans une chambre avec un taux d’humidité de 50-55%.
    • Bye bye Teddy et Minou : on adore les animaux de compagnie, mais ils dormiront mieux dans leur panier et vous aussi, en limitant l’alimentation des acariens de votre chambre à coucher
  • Dans la déco

    Minimalisme,… le mot à la mode qui n’a que des vertus !

    Osez une décoration au style minimaliste sans meuble rembourré superflu, avec des stores au lieu des rideaux, des meubles ou placards fermés au lieu d’étagères et dressing ouverts, … évitez les textiles dans la chambre à coucher, (excepté votre linge de lit, évidemment).

    Ce qui veut dire aussi, on ne laisse rien traîner et surtout pas les vêtements de la veille ou de l’avant-veille qui contiennent de quoi nourrir une armée d’acariens. Alors soit c’est retour dans l’armoire ou direction le bac à linge sale, que l’on place de préférence dans la salle de bain ou dans la buanderie.

  • Dans la buanderie
    • Laver le linge de lit une fois par semaine (en plus de vous éviter les problèmes d’acariens, ils garderont leur fraîcheur plus longtemps). À 40° ou 30° pour les personnes non-allergiques et 60° pour les allergiques. Pour plus d’infos, voir notre article sur le nettoyage naturel. (Le linge de lit Kalani en Satin de coton 300 Fils et en Percale de coton 300 Fils peuvent être lavés à 60°C sans problème et même plus chaud si nécessaire.)
    • Éviter l’adoucissant… les draps Kalani sont tellement doux, que de toute façon ce n’est pas nécessaire.
    • Sécher le linge dehors dès que c’est possible, et privilégiez un séchoir quand c’est possible. Il faut éviter d’augmenter artificiellement le taux d’humidité dans la maison.
    • Doudou, nounours, poupées et autres petits amis… Hop à la machine à 60° ou à mettre pendant 24h au congélateur dans un sachet pour une petite cure de jeunesse.
  • À la pharmacie

    Aux grands maux, les grands remèdes. Pour ceux qui continue à souffrir très fort d’allergies aux acariens alors qu’ils appliquent déjà toutes les méthodes classiques, Il existe une solution en pharmacie. Nous sommes particulièrement convaincu par une solution comme le produit Exaller de l’entreprise belge Acar’Up reconnue mondialement et née d’années de recherches universitaires sur les acariens (www.exaller.com).

    Il s’agit d’une solution naturelle que l’on met sur le linge de lit avant de le laver et qui attire 80% des acariens hors des matelas pour que l’on puisse les éliminer au lavage.

Nettoyer, balayer, astiquer…

Et surtout aspirer (tout et partout)… Vous l’aurez compris, si vous êtes allergique, le premier remède contre les acariens, c’est un nettoyage régulier (une fois par semaine) et efficace.

Nettoyer Nettoyer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre expérience, nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.

Bienvenue

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez 10% de réduction sur votre premier achat.