Pourquoi tous les cotons ne sont pas égaux ?

Pourquoi tous les cotons ne sont pas égaux ?

Le coton est la fibre textile la plus utilisée et la plus demandée par l’industrie textile et par les utilisateurs. Durant les dernières années, une multitude de labels et de certifications ont vu le jour pour essayer de les distinguer. Mais que veulent dire ces labels et sont-ils comparables ? D’où les deux questions que l’on nous pose souvent :

Quelle est la différence entre le coton bio et les autres cotons ?
Et sont-ils tous égaux?

La réponse est évidemment non, et on vous explique tout ça ici !

Le coton est la fibre textile favorite de l’être humain, pour ses qualités de douceur, de respiration et de confort. Revers de la médaille, c’est aussi une des fibres les plus polluantes au monde et certainement celle consommant le plus d’eau douce. La pollution venant de l’énorme quantité d’eau nécessaire pour le faire pousser, les pesticides et autres produits chimiques utilisés pour le faire pousser et pour le transformer. Mais aussi tout ce qui concerne son transport. En effet, le coton ne pousse que dans certaines parties du monde et donc nécessite des moyens de transports pour aller d’une région du monde à l’autre.

Aujourd’hui le coton bio représente moins de 1% de la culture de coton bio mondiale, mais même si toutes les marques du monde se décidaient à produire tout en coton bio, ce ne serait pas possible. Des statistiques et des études montrent que la Terre ne pourrait pas produire beaucoup plus de 12% du coton mondial en agriculture biologique.

Pourquoi ? Car pour répondre à la demande mondiale actuelle, des déserts ont été reconvertis en champs de coton conventionnel dans lesquels les conditions climatiques et/ou des insectes nécessitent des traitements chimiques.

On comprend mieux pourquoi maintenant, il est important de bien faire la différence entre tous les cotons afin de faire ses propres choix de consommation…

On recense aujourd’hui 8 catégories de cotons avec des impacts très différents :

  • Le coton conventionnel
  • Le coton BCI (Better Cotton Initiative)
  • Le coton bio non-certifié
  • Le coton en transition (ou coton en conversion)
  • Le coton bio certifié OCS (Organic Content Standard)
  • Le coton bio certifié GOTS (Global Organic Cotton Standard)
  • Le coton CmiA (Cotton made in Africa)
  • Le coton Fairtrade et/ou bio et Fairtrade

1. LE COTON CONVENTIONNEL

Le coton conventionnel est un coton qui est cultivé avec des méthodes d’agriculture conventionnelles, c’est à dire, souvent à partir de semences OGM (fournies par les 6 plus grandes entreprises chimiques au monde), cultivé avec des produits chimiques (engrais, pesticides et insecticides) et avec une gestion de l’eau et de l’environnement au libre choix de chaque agriculteur, même si le coût environnemental peut-être de détourner une rivière ou assécher une mer ou un lac.

Le coton conventionnel est la cause de l’utilisation de plus de 25% des engrais et pesticides chimiques dans le monde, de la pollution d’eau douce, de la contamination de champs voisins, de maladies graves observées chez les agriculteurs, d’un impact catastrophique sur la biodiversité et plein d’autres conséquences que vous pouvez lire sur le site aboutorganiccotton.org !

2. LE COTON BCI

Le coton BCI, est prétendu durable par certains, mais ce n’est pas vraiment le cas. Le coton BCI est du coton conventionnel, cultivé la plupart du temps avec des OGM ainsi que des produits chimiques (engrais, pesticides, insecticides), le label garanti une gestion raisonnable de l’utilisation de produits chimiques avec des protections pour l’agriculteur, mais aussi une irrigation d’eau manuelle mais contrôlée de façon raisonnable également.

Le coton BCI n’est pas comparable au coton bio et n’est pas du coton durable, mais pour les +/-88% de coton conventionnel qui nécessiteront toujours des traitements chimiques, c’est la meilleure option disponible. C’est donc mieux que rien, mais c’est loin d’être du Bio !

3. LE COTON BIO NON CERTIFIE

Le coton bio non certifié est malheureusement une vaste blague.
Lorsque nous analysons les données collectées par des organismes officiels sur la culture, les productions et les ventes de produits en coton bio dans le monde entier, nous constatons depuis de nombreuses années que la somme des déclarations de ventes de produits en coton bio dans le monde dépasse largement celle de la production.

CQFD : lorsqu’une marque vend des produits en coton bio non-certifiés, malheureusement il y a de fortes chances que leur coton ne soit pas réellement du coton bio. Un produit non certifié en coton bio est d’ailleurs interdit à la vente dans certains pays, mais de façon générale si le produit fini n’est pas certifié, que soit disant la certification va jusqu’au tissu ou pire seulement jusqu’au fil, cela veut dire qu’aucun certificat de transaction n’est exigé entre les acteurs de la chaine de valeur et donc il est trop facile et presque systématiquement coutume de la part des producteurs de ne pas utiliser de coton bio mais de le faire croire sur « parole » à leurs clients. Un fournisseur certifié, ne veut pas dire non-plus qu’il ne produit qu’avec du coton bio, cela veut dire qu’il est autorisé et certifié pour vendre des produits en coton bio à un client certifié, mais il peut aussi produire et vendre des produits en coton conventionnel à des clients conventionnels et à des clients non-certifiés qui commanderaient des produits en coton bio. La certification de toutes les étapes est donc le seul moyen de garantir une traçabilité et en fin de compte un produit fabriqué avec du vrai coton bio.

Il est important de comprendre aussi que le coton « bio » non-certifié est souvent « choisi » par des petites marques qui n’ont pas ou ne savent pas se payer le processus de certification, ce n’est donc pas toujours par choix premier qu’elles ne sont pas certifiées. Mais aussi, il est trop souvent utilisé dans des produits de grandes marques et marques de Fast Fashion, qui prétendent vendre des produits en coton bio sans certification. Les consommateurs doivent donc exiger des produits en coton bio certifié !

4. LE COTON BIO EN TRANSITION

Le coton en transition (aussi appelé en conversion), comme son nom l’indique, est un coton bio cultivé sur des terres agricoles de façon biologiques depuis moins de 3ans, donc en transition vers une terre bio. Il faut 3 ans (en réalité les USA exigent 3ans mais l’Europe est moins stricte pour une fois et n’exige que 2ans) pour que la terre se rince et se nettoie de la toxicité des produits chimiques (engrais, pesticides et insecticides) utilisés pour l’agriculture conventionnelle. Le coton bio en transition est choisi par certaines marques car il coûte le même prix que le coton conventionnel tant qu’il n’est pas certifié, mais il a l’avantage d’être cultivé en respectant à 100% les principes de l’agriculture biologique. Et sans coton en transition, le coton bio n’existerait pas puisqu’il est un passage obligé pour tout agriculteur en prise de conscience.

5. LE COTON BIO CERTIFIE OCS

Le label ou certification OCS certifie uniquement que le coton est cultivé sans OGM, sans produits chimiques (engrais, pesticides et insecticides), et avec une traçabilité depuis les champs de coton jusque chez le client final. C’est tout mais c’est déjà pas mal !

6. LE COTON BIO CERTIFIE GOTS

La certification GOTS certifie comme la précédente que le coton est cultivé sans OGM, sans produits chimiques (engrais, pesticides et insecticides), et avec une traçabilité depuis les champs de coton jusque chez le client final.

Mais GOTS va plus loin et assure également :
– Une gestion raisonnable et contrôlée de l’eau pour l’irrigation des champs dans les zones agricoles, ou les périodes de sécheresse, nécessitant une irrigation humaine.
– La garantie d’un respect des conditions sociales de travail basées sur les principes de l’OIT (Organisation Mondiale du Travail) de l’ONU (Organisation des Nations Unies).
– La garantie que les produits finis certifiés GOTS (linge de maison ou vêtements) ont été fabriqués (à toutes les étapes de production : filature / tissage / teinture / impression / confection), sans aucun produit toxique ; ni pour l’environnement, ni pour les ouvriers de production et ni pour les utilisateurs.
La certification GOTS est la seule qui demande aux marques certifiées de fournir, lors des audits des contrôles, des rapports de tests de laboratoire prouvant qu’il n’y a pas de trace d’OGM dans l’ADN des cotons utilisés, ni de traces de pesticides et autres produits chimiques toxiques. Ces tests sont compliqués et coûteux mais c’est la seule façon de garantir que le coton est naturel et inoffensif.

GOTS est donc la meilleure certification de coton bio !

7. LE COTON CmiA et CmiA-Organic

Le coton CmiA (Cotton made in Africa) est du coton produit en Afrique et certifié par CmiA qui englobe à la fois les aspects écologiques, sociaux et économiques de la culture du coton et de sa transformation. Depuis quelques années CmiA a étendu sa certification avec une version CmiA-Organic qui rajoute le volet bio certifié selon la norme GOTS à sa certification de base. Lorsqu’un produit en coton est produit en Afrique avec du coton Africain, c’est donc la meilleure alternative.

8. LE COTON FAIRTRADE, ou BIO + FAIRTRADE

Le coton Fairtrade est du coton cultivé par des fermiers qui sont certifiés Fairtrade à travers leur coopérative agricole et qui grâce à ce choix, touchent un prix « Premium » pour chaque kilo de coton Fairtrade vendu à une marque certifiée Fairtrade comme Kalani et d’autres marques. Le prix « Premium » Fairtrade est calculé par Fairtrade International pour chaque pays de culture en fonction du niveau de vie pour essayer petit à petit d’apporter un revenu équitable et suffisant pour vivre dignement si 100% de leur agriculture trouvait acheteur au prix Fairtrade équitable. Le coton le plus durable et le plus équitable est donc le coton bio certifié + Fairtrade certifié !

Pour conclure, nous vous dirons que…

Le sol c’est de l’or, et l’agriculture biologique est le seul moyen de combiner « agriculture » et « sécurité » pour l’humanité. Le coton le plus durable et le plus équitable est donc le coton bio certifié + Fairtrade certifié (pour le monde entier), et le coton CmiA + Bio (pour les productions Africaines).

Les cotons ne sont donc pas tous égaux et en tant qu’utilisateur et consommateur chaque achat est un choix et une prise de position sur ce que l’environnement et ses agriculteurs méritent, alors pensez-y et faites les bons choix !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez 10% de réduction sur votre premier achat.

Vérifiez votre courrier indésirable !

Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre expérience, nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.