Qu’est ce qui fait que des draps de lit sont doux ?

Qu’est ce qui fait que des draps de lit sont doux ?

Qu’est ce qui fait que des draps de lit sont doux ?

Dormir dans des draps incroyablement doux, luxueux et abordables c’est désormais possible… Certains d’entre vous se sont peut-être déjà posé la question… D’où peut donc provenir cette douceur et comment l’explique-t-on ?

Comme vous le savez chez Kalani, notre linge de maison est naturellement doux

car il est fabriqué en 100% coton certifié bio GOTS et Fairtrade. Chez nous la douceur provient tout d’abord de la qualité et du nombre de fils utilisés pour la confection des draps. 300 fils (en simple pli), du coton peigné longues fibres, qui correspond à la qualité luxe et du 100% bio, sans OGM et sans substances nocives pour l’environnement et pour les êtres humains. Nous en parlons plus bas dans cet article.

Nous insistons sur le naturellement doux, car trop souvent la douceur n’est pas naturelle sur le marché mais provient de procédés artificiels et chimiques.

Douceur naturelle (mécanique) versus douceur chimique

Nous avons testé pour vous des draps du marché, de différentes marques de linge de lit dont des marques françaises notamment avec la même approche directe que la nôtre (excepté le Bio / Fairtrade).

Après analyse, nous avons constaté avec un peu d’étonnement que les descriptions des produits de certaines de ces marques ne correspondent pas toujours à la réalité. Outre le nombre de fils et le nombre de plis qui permettent de donner l’impression d’un linge de lit haut de gamme, la douceur ne peut ni provenir du coton, ni du nombre de fils, d’où peut-elle bien venir ?

C’est donc avec plus de stupeur, que nous avons remarqué que cette douceur « chimique » provenait de l’utilisation de silicone. Celui-ci est utilisé comme « Apprêt » en phase de finitions des tissus, après la teinture.

N’y allons pas par quatre chemins, nous parlons bien de silicone comme celui en cartouches que votre plombier utilise avec un pistolet afin d’étanchéifier le contour de votre évier par exemple…

Quoi ? Du silicone dans des draps de lit?

Le silicone est utilisé beaucoup plus souvent que ce que l’on pense dans l’industrie textile. En effet, mélangé à des produits de lavage des tissus, il sert d’adoucissant durable dans le temps. En effet, le silicone est hydrophobe (comme celui utilisé par votre plombier), il résiste de ce fait à l’eau, et donc à plusieurs lavages (10-20-30-50….lavages selon la marque et la qualité). Il procure, ainsi, un fausse sensation de douceur. Enfin pas tout à fait fausse, mais une douceur chimique, contrairement à une douceur naturelle et mécanique. 

Que se passe-t-il lorsque le silicone disparaît de ces draps?

Si c’est du mauvais silicone qui part très vite sur un tissu de très basse qualité, les draps vont devenir de plus en plus rêches.

Et si c’est un adoucissant silicone résistant, cette douceur siliconée va disparaître, petit à petit après 30-40 ou encore 50 lavages. Il se peut que le tissu de base ait commencé à s’adoucir aussi si c’est un tissu moyen de gamme donc on ne sentira que partiellement la disparition de la douceur du silicone.

Alors comment savoir si des draps sont « siliconés » ?

Et bien c’est très simple ! il y a deux méthodes que vous pouvez facilement utiliser lorsque vous achetez des draps neufs et que vous voulez vérifier :

  • Avant de laver les draps pour la première fois, frottez-les entre vos doigts et ensuite frottez vos doigts entre eux. Si les draps sont « siliconés » vous aurez des résidus de silicone importants sur le bout de vos doigts et vous aurez un sensation désagréable de douceur glissante et artificielle entre ces mêmes doigts. C’est le silicone qui s’imprègne dans votre peau.
  • Autre technique, toujours avant de laver vos draps pour la première fois, vous pouvez tester leur résistance à l’eau. Versez quelques gouttes d’eau sur le tissu neuf. Si l’eau perle, et que le tissu donne l’impression d’être imperméable au lieu de faire une auréole imprégnée d’eau immédiatement, c’est le silicone qui rend le tissu de vos draps légèrement déperlant ou relativement hydrophobe (résistant à l’eau). Et si lorsque vous touchez cette goutte d’eau et qu’ elle se liquéfie et rentre tout de même dans le tissu, c’est le principe déperlant versus imperméable.

Les draps ne seront donc pas imperméables comme une veste de pluie, mais ce sont tout de même des tissus imprégnés d’adoucissant au silicone.

doux

Qu’est est le problème avec les adoucissant au silicone ?

Finalement cette douceur pas du tout naturelle, a un impact environnemental. Et c’est là où on veut en venir.

Car voici ce qu’il va se passer : la couche superficielle partira au premier lavage dans vos eaux usées et donc dans l’environnement. Vous voyez ? la machine à laver qui évacue dans les égouts qui arrivent dans une station d’épuration avant de se reverser dans les rivières et puis dans la mer, qui nourrit les poissons et qui alimente les nuages qui nous arrosent de pluie et remplit les nappes phréatiques d’eau qu’on va boire … vous nous suivez toujours ?

Et entre les lavages, et bien c’est votre peau qui en absorbe une partie petit à petit et les lessives successives le reste …

Alors l’éco-responsabilité, dont la plupart de ces marques se vantent, est donc bien plus questionnable que des draps de qualité hôtel qui durent… Vous en dites quoi ?

Alors que faire après avoir fait ces deux tests ?

C’est très simple :

  • Si les draps ne sont pas siliconés, on dort sur ses deux oreilles et on fait de beaux rêves de mer turquoise avec des beaux poissons pas exemple.
  • Si, par contre, les draps sont siliconés, et bien on fait une procédure de retour et on les renvoie d’urgence chez le fabricant en disant beurk c’est plein de silicone, on attend son remboursement et on investit dans des bons draps avec une douceur mécanique et naturelle.

Alors comment on fait des draps doux sans silicone alors ?

C’est très simple les draps de Kalani sont, depuis le lancement en 2016, naturellement et mécaniquement doux. C’est-à-dire que nous n’utilisons aucun produit chimique artificiel pour adoucir le coton et les tissus.

Comment faisons-nous des draps aussi doux alors ?

Et bien c’est un subtile mélange de bon choix, de bonnes matières et de savoir-faire :

  • Choisir des variétés de bon coton peigné à longues fibres, comme le fameux coton d’Egypte des siècles derniers (car aujourd’hui il y a plus de coton de basse qualité en Egypte que des variétés que l’on appelait autrefois du coton d’Egypte (voir l’article à ce sujet ici)
  • Sélectionner du bon coton bio, le cultiver sans OGM et sans produits chimiques
  • Travailler avec une filature avec une machinerie de marques japonaises ou suisse par exemple (des machines contrôlée au stéthoscope à la japonaise, ou réglée comme une montre suisse cela vous parle ?). Même s’il y a des filatures avec des machines d’autres pays de très bonne qualité aussi. Pour filer des fils fins, torsadés juste comme il faut et avec du coton à longues fibre pour que le fil ne rompe jamais.
  • Tisser ces fils fins avec un densité de 300 fils (simple pli) par pouce carré (118,36fils par cm2) pour obtenir le meilleur ratio de douceur/qualité/durabilité.
  • Teindre les tissus avec des encres certifiées GOTS, inoffensives pour l’environnement, pour les ouvriers de production et pour les utilisateurs. GOTS, comme expliqué dans cet article ici, est le seul standard de coton bio à certifier la limitation des produits de transformation et à être beaucoup plus stricte que la norme européenne REACH ou la certification de santé allemande Oeko-Tex

Comment les draps peuvent devenir de plus en plus doux avec les lavages, les utilisations et le temps ?

Lorsque l’on a une douceur naturelle et mécanique et que la douceur provient de la multiplication des éléments précédemment cités, le coton ne va pas beaucoup rétrécir, juste 2-3% maximum pour bien se fixer. Ensuite ce beau coton à longues fibres, va se tordre et s’adoucir sans jamais rompre et vous donnera une douceur inégalable à long terme avec des draps de plus en plus doux.

Un peu comme celui des draps des trousseaux de mariages de nos grand mères qui pouvaient parfois durer des dizaines d’années. Comme à l’époque de gloire du coton d’Égypte, ou celui des bons cotons qui n’étaient cultivés que dans des pays tropicaux arrosés naturellement par les pluies. Et non du « coton de Fast Fashion » cultivé dans des pays désertiques, comme beaucoup des cotons d’aujourd’hui, pour répondre à la demande toujours aussi croissante du marché.

Cet article ayant pour but d’être uniquement informatif, nous ne citerons pas les marques qui utilisent ces procédés. Cela dit, nous savons que certaines vont nous lire, et si c’est le cas, alors on espère qu’elles arrêteront de tromper leurs clients et le marché en utilisant ce type d’artifice pour donner un sensation de douceur trompeuse tout en gardant un niveau de prix faible ou des marges élevées.

Si vous chercher des draps doux naturellement, nous sommes à votre disposition sur www.kalani-home.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez 10% de réduction sur votre premier achat.

Vérifiez votre courrier indésirable !

Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre expérience, nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.